Comment peut-on mesurer le taux d'humidité du compost ?

Prenez une poignée de compost dans la main et pressez-la.

Si quelques gouttes perlent entre le doigts, l'humidité est bonne.

Si rien coule, qu'il est poussiéreux, l'humidité est insuffidante. Si de l'eau coule comme si on pressait une éponge, le compost est trop humide.

Attention que certaines parties seulement peuvent être trop humide ou trop sèche !

Il faut juger de l'état général du compost.

Solutions :

Si le compost est trop humide, retourner le tas pour les mélanger les parties extérieures plus sèches avec les parties plus humides (en effet certaines zones à 'intérieur peuvent se tasser et rester fort humides).

Rajoutez éventuellment des matières carbonnées (failles sèches, paille,...) en mélangeant. S'il est vraiment trop humide, étalez une partie du compost sur le sol (toujours par temps sec!), laissez le surplus d'eau percoler (quelques heures à plusieurs jours si besoin) et remettez dans le bac.

Si votre compost est trop sec, arrosez-le en le re-mélangeant. Vérifiez si l'aération n'est pas trop forte (espaces entre les planches trop grands, endroit trop venteux,...).

Si l'emplacement semble bon (ou vous n'avez peut-être pas ce choix de celui-ci), après arrosage, couvrez bien votre tas avec une bƒche (laissant passer l'air) ou un paillis, cela gardera l'humidité. Il est important de toujours laisser votre compost couvert, du premier mélange au compost mature !

 
Copyright -2018- Eddy Mercier