Partager   

L'exemple vient de la nature !

Depuis la nuit des temps, les feuilles tombent, les animaux défèquent, les arbres meurent. Le sol de nos forêts n'est pourtant pas recouvert de déchets organiques. La couverture d'humus ne fait généralement pas plus de 20 centimètres d'épaisseur. Et pourtant, les feuilles tombent depuis des millions d'années...

Quand de la matière organique tombe sur le sol, c'est une véritable armée de micro-organismes qui se met au travail. En quelques années, quelques mois ou quelques jours, cette matière est revalorisée. Tous ces composants sont remis à la disposition des végétaux. La forêt ne connait pas le concept des immondices.

L'homme quant à lui fait depuis des siècles des tas de fumiers. Mais si on ne s'en occupe pas, si la composition n'est pas optimale, ces tas de détritus organiques dégagent une odeur nauséabonde et mettent au mieux deux ou trois ans pour donner une matière utilisable.

C'est en cherchant des solutions aux quantités de plus en plus importantes de déchets organiques que nous produisons et en observant les mécanismes de notre Mère-Nature que de nouvelles techniques de compostage se sont développées.

Pour en arriver maintenant à des techniques qui produisent en quelques mois du compost d'excellente qualité qui ne sent pas mauvais.

Mes compétences de formateur de guides composteurs et ma passion pour l'informatique sont ici réunis.
Dans ce site Web, j'ai essayé, en utilisant un vocabulaire simple, de regrouper un pannel d'informations relatives aux différentes techniques de compostage. Je ne prétends pas avoir écrit "la Web-Bible du compostage"; l'expérience peut, seule, vous assurer la réussite d'un bon compost.

Bonne lecture...

__Teddy__


... Je remercie tout particulièrement Pascal SIMUS et José CLIP pour leurs attentives relectures et corrections du site ...
La source principale d'information vient de la farde de formation des guides composteurs, dispensée par le Comité Jean Pain.
 
Copyright -2014- Eddy Mercier